Skip to content

NON CITY ? Nouvelle urbanité, visions innovantes pour l’Agenda Urbain Européen

April 17, 2011

Présidée par Jan Olbrycht député européen, président de l’Intergroupe, le 9 février au Parlement Européen de Bruxelles en présence de 200 architectes et parlementaires. Médiation Rob Doctor président du FEPA, organisation Yvette Masson Zanussi directrice du FEPA.

Jan Olbrycht : “Avons-nous l’utilité d’une politique urbaine européenne ? Les questions urbaines doivent-elles rester de la compétence exclusive des autorités locales ?”.

Rob Docter : “les politiques ont perdu le lien à l’architecture, comment redonner place à l’architecture au sein des politiques européennes ?”. Les défaillances de la stratégie de Lisbonne ont rappelé l’importance des villes dans la création des richesses. La Commission, dans sa volonté affirmée d’aborder le programme “Europe 2020” dans les meilleures conditions, revisite la politique de subsidiarité après l’adoption des chartes successives sur les villes durables.

Philosophie, villes, développement : les aires urbaines en Europe de quoi parlons-nous ?

Thierry Paquot, citant Fernand Braudel : “la ville est un heureux accident de l’histoire”, poursuit “l’urbanisation planétaire se fait avec ou sans la ville” selon des formes qui peuvent ne pas “faire ville”. Bidonvilisation,  mégapolisation, urbanisation diffuse, et enclaves résidentielles sécurisées prennent de l’ampleur. Se référant à la pensée d’Heidegger (l’homme simple mortel se doit d’être présent au monde et à autrui, installer, construire des mondes), il porte le débat sur l’urbain comme “écologie fondamentale” et nous incite à repenser la création de notre environnement (ce qui nous entoure), caractérisé par l’envahissement croissant de nos techniques.

Andrea Colantonio, chercheur à la LSE, se demande quelle diversité prennent les formalisations de la subsidiarité au sein de l’Union Européenne : l’approche intégrée reste, pour lui, la seule politique qui mette en valeur la coopération entre les pôles urbains face à la concurrence et la compétition exacerbées par le marketing des villes.

L’architecture dans les aires métropolitaines, approches créatives nouvelles, interventions

1 – Visions innovantes Trois architectes invités parlent de leur “vision”, un concept piège.

Winy Maas (MVRDV) ironie cynique aidant, se décrit comme un visionnaire, “le vert est devenu une sorte de religion” s’interrogeant sur le sens des observations contradictoires sur la place de l’écologie dans l’architecture, la politique, l’économie, la technologie et jette dans “le rêve vert” les bases d’une argumentation refondée par l’analyse et l’expérimentation.

Jacques Ferrier évoque “la ville sensuelle”, revendique la place des sens dans la conception de la ville, un paysage urbain fusionnant nature et architecture. La mégalopole devient habitable : chaque bâtiment est porteur de son propre paysage.

Jana Revedin, présidente de la Fondation LOCUS, cofondatrice du Global Award for Sustainable Architecture, veut un retour aux engagements sociétaux. La durabilité n’est pas une mode mais bien une responsabilité socio-politique, citant Ivan Illich “la convivialité doit remplacer la productivité”.

Ces contributions d’architectes révèlent de graves insuffisances dans l’analyse philosophique et politique qui pénalisent la profondeur de leurs réflexions sur l’urbain. Il faudra que Jana Revedin cite l’architecte indien B V. Doshi : “le logement doit être considéré comme un processus et non un produit” pour exprimer que les agences d’architecture pourraient, à l’heure de la globalisation, être des “entreprises d’humanité”, porteuses de valeurs universelles.

Cette première partie de la conférence reflétant bien le fossé entre catégories d’acteurs, Rudolf Niessler, commissaire européen à la Direction des politiques régionales, conclura : “les villes sont les partenaires clefs, sources de croissance intelligente et inclusive”.

Xavier Troussard, commissaire européen à la Direction éducation et culture, affirmera que l’architecture est une composante de la créativité préservant la diversité culturelle de l’Europe, l’architecte joue le rôle d’“intégrateur” stimulant créativité, culture et innovation, ressort de la dynamique économique des villes.

2 – Vers le nouvel Agenda urbain de l’UE

Henk Ovink, directeur du département national de planification des Pays-Bas, souhaite une meilleure combinaison entre visions technocratiques et ambitions culturelles, une réconciliation entre Europe, nations et villes, une décentralisation et une responsabilisation à tous niveaux de gouvernance, une expérimentation sans crainte.

Sir Albert Bore, maire de Birmingham, représentant le Comité des Régions et Michael Parkinson, exprimant toute l’importance de cet Agenda urbain européen, invitent, par une “renaissance” urbaine à surmonter les disparités économiques et sociales entre villes européennes, à une politique de “villes compétitives” concept qu’ils opposent à croissance par concurrence, à valoriser les besoins locaux et les compétences à disposition.

Puisant dans ses propres expériences de participation urbaine sous le terme de “Baukultur : équilibre entre produit et processus”, Michael Braum explique : le développement du projet urbain implique la transparence pour que toutes les parties forment un tout. La Baukultur oblige à allier transdisciplinarité professionnelle et participation encadrée pour obtenir un résultat à la hauteur de l’exigence finale de qualité.

Conclusions par les membres du Parlement européen Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement européen (les verts) : “jusqu’à présent les questions urbaines ont été décidées par des personnes dénuées de motivation”, appelle à une gouvernance à plusieurs niveaux, une approche intégrée de gouvernement horizontal, telle la “Convention des maires” portant sur “l’urbanité”. Déplorant la faiblesse de la recherche urbaine européenne, elle prône un soutien renforcé, une formation des élus locaux : “la ville doit entrer dans les débats du Parlement”.

Joost van Iersel, du CESE : “le principe de subsidiarité a créé un vide de compétence et un vide juridique au sein de la Commission”, encourageant l’assemblée à interpeller le Comité des Régions et la Commission sur les questions urbaines. danger ce chantier de cohésion engendrer de sens pour de nombreux européens.

Le FEPA entend reconduire ces échanges, prémisses d’un lien entre architecture, ville et démocratie liées aux territoires en Europe. Architectes, urbanistes, y ont un rôle important à tenir en tant que praticiens et professions réglementées. Réaliseront-ils rapidement que plus de démocratie ne peut conduire qu’à plus d’architectures, qu’ils sont liés à ce destin politique ?

Rob Doctor le dira : “villes durables, urbanité vivable, ne seront pas le produit d’un accident, architectes et Union européenne doivent s’engager ensemble”.

Jan Olbrycht

Jan Olbrycht conclut : “le débat technique doit être organisé dans un lieu éminemment politique, les disparités vont s’aggraver en Europe. La subsidiarité fut jusqu’ici prétexte au non-engagement”. La Commission européenne s’intéresse désormais aux villes, les objectifs d’“Europe 2020” en dépendent. Les multiples contradictions de l’Europe risquent cependant de mettre en danger ce chantier de cohésion engendreur de sens pour de nombreux européens.

Le FEPA entend reconduire ces échanges, prémisses d’un lien entre architecture, ville et démocratie liées aux territoires en Europe. Architectes, urbanistes, y ont un rôle important à tenir en tant que praticiens et professions réglementées. Réaliseront-ils rapidement que plus de démocratie ne peut conduire qu’à plus d’architectures, qu’ils sont liés à ce destin politique ?

Rob Doctor le dira : “villes durables, urbanité vivable, ne seront pas le produit d’un accident, architectes et Union européenne doivent s’engager ensemble”.

Didier Prost

Article publié par Didier Prost (Culture et Société, International Unsfa) sur PA n°36 / MARS 2011

Pour plus d’informations, http://www.unsfa.com

For those who are not familiar enough with the French language and would like to know more about the conference organised by the European Forum for Architectural Policies Efap-Fepa, on their website a comprehensive documentation is available, including transcription of some contributions,  a video and some related articles from the Press.

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: